La dermatite atopique chez l'enfant : causes et traitements

La dermatite atopique chez l'enfant : causes et traitements

La dermatite atopique est une affection bénigne qui touche de nombreux enfants, parfois même de très jeunes enfants de moins d'un an, et en particulier ceux qui vivent dans les grandes villes, où le smog et la pollution sont très concentrés. Chez les bébés, elle se présente sous la forme d'une inflammation cutanée touchant diverses parties du corps, comme le cou, le cuir chevelu, les bras, les jambes et les pieds. Les enfants plus âgés, en revanche, présentent des éruptions mineures et circonscrites, qui ont tendance à disparaître avec le temps et à revenir dans des situations particulières.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une maladie grave, il est important de la traiter car elle est très gênante et peut également entraîner des complications. Lisez la suite pour savoir comment reconnaître dermatite atopique et ce qu'il faut faire pour la traiter.

Comment la dermatite atopique se manifeste-t-elle ? 

Les experts de l'EAACI ont estimé qu'environ 30 % des enfants souffrent de dermatite atopique. Comme nous l'avons déjà mentionné, cela se manifeste de différentes manières selon l'âge. En général, la peau de l'enfant présente démangeaisons, rougeur et de petites lésions qui peuvent être de trois types : érythémateux, exsudative ou xérotique. Les premiers ont une couleur rouge d'intensité variable, les seconds sont humides et les troisièmes secs. Il peut arriver qu'un enfant présente les trois symptômes en même temps.

Les démangeaisons intenses, si elles ne sont pas traitées, ont tendance à s'aggraver en raison du frottement et du grattage continus, ce qui ne les soulage pas mais aggrave la situation. En fait, le grattage expose la peau aux virus et aux bactéries, ce qui peut entraîner le développement d'infections fongiques ou virales.  

Pourquoi certains enfants souffrent-ils de dermatite ?  

Causes de la dermatite 

Dermatite atopique n'est pas une maladie contagieuseElle n'est pas psychosomatique et est rarement associée à une allergie, bien qu'elle puisse contribuer au développement de l'asthme et du rhume des foins. Elle est liée à diverses causes, dont celles déjà mentionnées facteurs environnementaux. En fait, les enfants qui vivent en ville ont tendance à manifester cette affection plus fréquemment. Une autre raison peut être génétiqueUne autre raison peut être génétique, car ceux qui ont un parent ou un membre de leur famille qui souffre d'asthme ou de dermatite semblent plus susceptibles de le développer. Un autre facteur est laaltération de la barrière cutanée. Enfin, le stress, la sueur et les matériaux irritants contribuent à son apparition.

Traitement de la dermatite 

La phase initiale de la dermatite atopique est généralement aiguë et dure plusieurs mois. Si vous remarquez que votre fils ou votre fille présente des symptômes similaires à ceux qui viennent d'être mentionnés, il est essentiel de consulter d'abord le pédiatre de famille. La maladie est facile à diagnostiquer et le médecin sera en mesure de vous donner les bons conseils pour la gérer. Il n'y a pas de remède, mais il existe un traitement qui atténue les symptômes gênants et prévient les complications. Habituellement, cette maladie chronique tend à régresser spontanément avec l'âge et ce n'est que dans de rares cas qu'elle persiste après la puberté. 

En plus de thérapie dermatologique les parents peuvent utiliser des produits hypoallergéniques spécifiques, fabriqués à partir de matériaux adaptés aux peaux sensibles, pour assurer à leur bébé un quotidien paisible. Par exemple, le couches peuvent provoquer des rougeurs et des irritations, il est donc important de choisir des marques fiables et de qualité. Love Babies ti propose l couches Pilloune marque éco-durable qui fabrique des couches non blanchies au chlore.

En général, les enfants ayant dermatite atopique ne doivent pas s'abstenir de toutes les activités sociales et récréatives communes à leurs pairs. Ils peuvent s'exposer au soleil (bien sûr avec les précautions nécessaires), prendre un bain (de préférence le soir avec de l'eau tiède) et, lorsqu'ils sont plus âgés, aller à la piscine. Avec l'application d'une thérapie appropriée et de bonnes habitudes quotidiennes, les mères et les pères n'auront plus à s'inquiéter et pourront vivre leur quotidien avec leurs enfants en toute sérénité.

Cet article a été rédigé en collaboration avec le Centre pédiatrique Mendrisiotto.

 

Commentaires

Ecrire une revue

Le commentaire a été modéré